L'IUF a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l’interdisciplinarité. Il a été créé par le décret du 26 août 1991, sous la forme d’un service du ministère de l’enseignement supérieur.
Les enseignants-chercheurs qui y sont nommés sont distingués pour l’excellence de leur activité scientifique, attestée par leur rayonnement international.

Membres actifs

Jean-Gabriel Ganascia

Jean-Gabriel Ganascia

Membre senior promotion 2015, Jean-Gabriel Ganascia, est professeur à l’UPMC, directeur de l’équipe ACASA du LIP6 et directeur Adjoint du Labex OBVIL. Spécialiste d’intelligence artificielle (ECCAI Fellow) et d’apprentissage machine, ses recherches portent aujourd’hui sur le versant littéraire des humanités numériques, sur la philosophie computationnelle et sur l’éthique des technologies de l’information et de la communication. Dans le cadre de sa nomination à l’institut universitaire de France, il compte approfondir ses liens avec les équipes de littérature de l’université Paris-Sorbonne dans le cadre du Labex OBVIL et avec le projet ARTFL de l’université de Chicago afin de poursuivre ses recherches sur la stylistique computationnelle, sur la détection de figures, par exemple de comparaisons, sur l’extraction des citations, des réutilisations et des réemplois, sur le repérage de reformulations, sur l’identification de topiques et sur la génétique textuelle.

Mohab Safey El Din

Mohab Safey El Din

Identifier les paramètres d'un système mécanique le dotant de propriétés motrices particulières, ou comment va évoluer une cellule biologique dans un environnement donné, ou les zones de stabilité de systèmes dynamiques; tous ces problèmes peuvent se modéliser par des systèmes polynomiaux pour lesquels on cherche des informations sur l'ensemble des solutions réelles.
Mohab Safey El Din, membre junior promotion 2012, travaille sur le problème fondamental de la résolution de ces systèmes, au sein de l'équipe PolSys du LIP6, commune avec INRIA. Il privilégie l'usage de techniques algébriques relevant du Calcul Formel pour les résoudre de manière exacte. La plupart des problèmes algorithmiques dans ce contexte sont de complexité exponentielle en le nombre de variables. L'objectif est donc le développement d'algorithmes asymptotiquement optimaux et d'implantations conciliant exactitude et efficacité pratique afin de les confronter aux applications.


Anciens membres

Sébastien Tixeuil

Sébastien Tixeuil

Sébastien Tixeuil, membre junior promotion 2010, est Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie depuis 2007 où il dirige l’équipe NPA (Networks and Performance Analysis). Il s’intéresse à l’algorithmique des réseaux et des systèmes distribués. Il étudie en particulier la capacité de ces systèmes communicants à tolérer des pannes, des attaques, et plus globalement des environnements adverses, tout en assurant une coordination entièrement distribuée qui ne nécessite pas d’intervention extérieure (i.e. humaine). Les domaines d’applications comprennent nombre de réseaux modernes (réseaux de capteurs, réseaux de robots, réseaux pair-à-pair, jeux video multi-joueurs, etc.) ou le contrôle centralisé classique n’est plus une option envisageable.

Matthieu Cord

Matthieu Cord

Matthieu Cord, a été membre junior promotion 2009, est professeur à l’Université Pierre et Marie Curie – Sorbonne Universités et membre junior de l’Institut Universitaire de France.
Il a obtenu son diplôme de doctorat en traitement d’images à l’université de Cergy en 1998. Il a ensuite fait un an de post-doctorat à la Katholieke Universiteit Leuven en Belgique, avant de rejoindre le laboratoire ETIS comme maître de conférences. Il a reçu sa HDR en 2004, puis a passé deux ans en délégation CNRS. Il a été nommé professeur des universités à l’UPMC en 2006, et à l’IUF en 2009 comme membre junior.
Il effectue sa recherche au sein de l’équipe MALIRE du laboratoire d’informatique de Paris 6 (LIP6). Ses activités de recherche concernent le traitement des images, la vision artificielle et la reconnaissance des formes, principalement appliqués à l'analyse et à la représentation du contenu visuel pour l’indexation de données images et multimédia.
Il est impliqué dans plusieurs projets de recherche français (ANR, CNRS) et internationaux, en Europe (FP6, FP7, NoE et IP) et bilatéraux avec Singapour et le Brésil. Il participe à l’animation de la recherche au sein du GdR ISIS et d’ISPRS. Il est également l’auteur de près d’une centaine de publications scientifiques dont 15 articles de revues internationales.

Guy Pujolle

Guy Pujolle

Guy Pujolle, a été membre senior promotion 2009, est professeur de l’Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 et membre de l’Institut Universitaire de France. Il est également professeur honoris causa de l’Université de Pékin (BUPT). Il a été professeur invité de nombreuses universités dont NCSU, Rutgers, Stanford et UQAM.
Guy Pujolle est le représentant français au comité technique « réseau » de l’IFIP. Il est éditeur dans de nombreuses revues internationales dont ACM/Journal of Network Management, Telecommunication Systems, WINET (Wireless Networks) et éditeur en chef de Annals of Telecommunications. Il est également auteur de plus de 300 publications scientifiques et d'une vingtaine d'ouvrages, en particulier "Les Réseaux" (Eyrolles) pour lequel il a reçu le prix Roberval du meilleur livre scientifique de l’année 1995. Il a été à l’origine de différentes avancées dans le domaine des architectures de réseaux et il a mené le premier test mondial d’un réseau à un Gbit/s.
Guy Pujolle a reçu le prix Seymour Cray en 1991 pour l'ensemble de ses travaux. Il est co-fondateur des sociétés QoSMOS, Ucopia, Ginkgo-Networks, Virtuor, EtherTrust et Green Communications.

 Mentions légales
Carte du site |