LIP6 CNRS Sorbonne Université Tremplin Carnot Interfaces
Direct Link LIP6 » News » PhD students

RIDOUX Julien

PhD graduated
Team : NPA
Departure date : 01/15/2006
Supervision : Serge FDIDA
Co-supervision : FLADENMULLER Anne

Taroko: structures virtuelles en treillis pour la représentation topologique des réseaux auto-organisables

Avec le déploiement de nombreuses technologies sans-fil, il est maintenant possible d'envisager la construction de réseaux auto-organisables dont la topologie est dynamique. Cette caractéristique de la topologie est en total rupture avec les mécanismes utilisés jusqu'à présent au sein de l'Internet. L'adresse IP utilisée de manière classique dans les réseaux filaires permet de maintenir à la fois les informations d'identité et de localisation de chaque noeud du réseau. Ce couplage des informations permet ainsi de faciliter les mécanismes de routage et de leur garantir des qualités quant à leur passage à l'échelle. Dans le cas d'une topologie dynamique sans support d'infrastructure,l'identité et la position d'un noeud du réseau ne sont plus corrélées et ne peuvent donc plus être maintenues dans la même structure de données. Il est donc nécessaire de pouvoir fournir aux noeuds d'un réseau auto-organisable une information de positionnement afin de faciliter leurs mécanismes de routage. Au sein d'un environnement où les noeuds ne sont pas dédiés aux fonctions de routage, les stratégies en jeu doivent alors être capables de minimiser les échanges liés à la construction des tables de routage, de garantir le passage à l'échelle, d'être capable d'appréhender la nature dynamique du réseau et ses possibles recompositions sous la forme de fusions et partitions. Cette thèse propose la solution Taroko qui définit une représentation originale de la topologie des réseaux auto-organisables. Taroko se base sur une représentation clusterisée, hiérarchique et récursive de la topologie physique pour la définition de l'ensemble des fonctions de la couche réseau. La définition récursive et hiérarchique permet la mise en place d'un mécanisme de localisation topologique tout en favorisant les recompositions du réseau. Taroko propose une utilisation originale de graphes en treillis afin de définir l'organisation des clusters, l'espace d'adressage et les stratégies de routage. Ceci permet à la fois de limiter la charge due au plan contrôle pour la gestion de l'espace d'adressage et pour les opérations de routage. L'utilisation du motif en treillis permet de plus de définir un protocole de routage plus robuste facilitant la reprise sur erreur et répartissant la charge globale du routage sur le réseau. Le premier chapitre de cette thèse présente une analyse des propositions existantes pour mettre en place des mécanismes de routage et de localisation, les solutions fournies par ces propositions et les problèmes restant ouverts. Le second chapitre présente les principes généraux qui ont conduit à la conception de la proposition Taroko. Le troisième chapitre couvre les aspects précis de l'implémentation des propriétés requises grâce à l'utilisation de motifs en treillis. Les derniers chapitres de cette thèse discutent les paramètres de la proposition (notamment la taille des clusters formés) et les performances de la solution Taroko implémentée dans le simulateur NS-2 et comparée à AODV et OLSR.
Defence : 12/16/2005 - 15 - Site Scott - salle C.044
Jury members :
LEDUC Guy (Prof. à l'Université de Liège) [Rapporteur]
SIMPLOT-RYL David (Prof. à l'Université Lille1) [Rapporteur]
GUÉRIN-LASSOUS Isabelle (Chargée de Recherche INRIA)
MAY Martin (Senior Research Assist. à l'ETH)
SENS Pierre (Prof. à l'UPMC)
FDIDA Serge (Prof. à l'UPMC) [Directeur]
FLADENMULLER Anne (MdC à l' UPMC) [Co-encadrante]

2003-2014 Publications

 Mentions légales
Site map |