BRAHAM Othmen

Docteur
Équipe : Phare
Date de départ : 19/01/2015
Direction de recherche : Guy PUJOLLE

Étude et stratégies pour l’urbanisation d’un environnement de réseaux virtuels

L’adaptation des concepts de virtualisation pour faire face à un grand nombre de défis qu’affrontent aujourd'hui les réseaux de télécommunication bénéficie d'une attention de plus en plus importante. Cette thèse propose une alternative à l’infrastructure physique du réseau informatique et développe les outils de gestion nécessaires pour gérer une plate-forme de réseaux virtuels. Le problème considéré est celui de l’urbanisation d’un environnement de réseaux virtuels. L’objectif est donc de répondre aux attentes des opérateurs pour fournir les services liés aux réseaux informatiques de manière flexible, extensible et à coût réduit. Dans ce cadre, une étude expose, en premier lieu, les apports de l’approche de virtualisation adaptée aux besoins des réseaux afin de bien identifier ses avantages et ses inconvénients. En second lieu, une autre étude porte sur l’architecture d’un environnement de réseaux virtuels. Enfin, cette thèse présente les mécanismes nécessaires pour l’urbanisation d’un environnement de réseaux virtuels et exploite les résultats de leur implémentation. Une première contribution de cette thèse consiste à la conception et à l’implémentation d’un outil d’urbanisation de l’environnement de réseaux virtuels. Une description de notre architecture sera présentée. Nous avons implémenté l’outil VirtuOR Control Center (VCC) à cet effet. Cet outil a permis d’offrir toute une panoplie de fonctionnalités pour les administrateurs à chaque niveau de virtualisation. Les résultats pertinents de la mise en place sont aussi exposés. Dans le cadre d’extension de l’environnement virtuel avec de nouveaux équipements virtualisés, le deuxième apport se présente dans la virtualisation d’un point d’accès WiFi. C’est-à-dire il a été possible de mutualiser un point d’accès WiFi physique entre plusieurs points d’accès virtuels. Le développement de cette approche permet de soutenir les avantages du réseau sans fil dans un environnement virtualisé tels que la mobilité, l’étendue de la zone de couverture, la vitesse d'installation et la simplicité. L’approche adoptée dans la réalisation de cet apport permet d’étendre d’une part un réseau virtuel par un point d’accès WiFi virtualisé et d’une autre part de fournir aux utilisateurs une plus grande flexibilité pour accéder à leurs services à travers le réseau virtuel. Le troisième apport consiste à proposer des stratégies pour améliorer l'urbanisation des réseaux virtuels. En effet, il est difficile de gérer l'énorme quantité d'éléments virtuels et de manipuler toutes les fonctionnalités offertes à partir des agents VirtuOR. Une description sur la façon qui a permis d’améliorer l'urbanisation des réseaux virtuels en incluant le concept du pilotage autonomique est décrite dans la présente étude. Le choix de développer cette approche a permis d’aider l’administrateur du réseau à s'acquitter de ses tâches. En plus, cette approche est caractérisée par un comportement décentralisé pour la gestion, plus pratique au sein d’un environnement de réseaux virtuels.
Soutenance : 04/04/2012 - 10h - Site Jussieu 25-26/105
Membres du jury :
M. Guy PUJOLLE, Professeur à l'UPMC
M. Jean-Pierre CLAUDÉ, Professeur à l’Université de Versailles [Rapporteur]
Mme. Hassnaa MOUSTAFA, Ingénieur de recherche senior à Orange Labs [Rapporteur]
M. Abdelhamid MELLOUK, Professeur à l'Université Paris Est Créteil
Mme Bénédicte LE GRAND, Maître de Conférences (HDR) à l'UPMC
M. Patrick BORRAS, Directeur Services et Ingénierie, UCOPIA

1 Docteur 2015

Publications 2010-2016

 Mentions légales
Carte du site |