KHABAZ Sehla Nana

Doctorante
Équipe : Phare
Date d'arrivée : 01/11/2018
Localisation : Campus Pierre et Marie Curie
    Sorbonne Université - LIP6
    Boîte courrier 169
    Couloir 25-26, Étage 5, Bureau 527
    4 place Jussieu
    75252 PARIS CEDEX 05
Tel: 01 44 27 88 84, Sehla-Nana.Khabaz (at) nulllip6.fr
Direction de recherche : Guy PUJOLLE

Réalisation de communications D2D sur un réseau mesh

Mots clés : Réseau mesh, Device to Device (D2D), OLSR, Signalisation, 5G
Directeur de thèse : Guy Pujolle, Professeur à Sorbonne Université, campus Pierre et Marie Curie, LIP6, Équipe PHARE Téléphone : +331 44 27 75 14 - E-mail : guy.pujolle@lip6.fr
Introduction La 5G permettra de réaliser des communications D2D, c’est-à-dire des communications directes d’un équipement vers un autre équipement, les deux connectés sur la même antenne. L’avantage de ces communications D2D est de consommer beaucoup moins de ressources de l’antenne aussi bien en ressources de traitement des données que du point de vue énergétique. Seule la signalisation utilise l’antenne. Une fois la communication établie, les données transitent directement d’un terminal à l’autre. Cette solution permet d’obtenir un débit beaucoup plus important sur une cellule gérée par un E-NodeB.
Objectif L’objectif de cette thèse est de passer du D2D sur une cellule à un D2D2D… pouvant s’effectuer sur des équipements qui ne sont pas dans la même cellule et qui peuvent être à plusieurs sauts l’un de l’autre, tout en restant compatible avec les standards de la 5G. La solution employée utilisera un réseau ad-hoc associé à de la signalisation 5G lorsqu’une connexion à un E-NodeB est effective mais pourra également utiliser d’autres solutions dans le cas d’une extension de couverture. Ce dernier cas est le plus important à développer et la solution proposée devra donc permettre d’étendre la taille de la cellule gérée par un E-NodeB. Les machines terminales pouvant bien sûr être à l’extérieur de la cellule. Un des points sensibles est la consommation énergétique dans les stations intermédiaires qui doivent être minimisée pour que la solution soit acceptable par les utilisateurs. Un deuxième point sensible est celui des objets qui n’ont pas la puissance et l’autonomie nécessaire pour permettre le passage de communications autres que celles correspondant à l’usage des objets.
Importance de la recherche La 5G est d’une importance capitale puisqu’à terme il ne subsistera plus que ce réseau dont le cœur sera utilisé pour connecter aussi bien les machines mobiles que les machines fixes. Le volume des échanges augmentant nettement plus vite que l’ensemble des infrastructures, le débit global ne permet plus de supporter tous les utilisateurs à haut débit. Il est donc important de pouvoir décharger au maximum les antennes et de ce fait permettre la communication directe entre machines qui peuvent être aussi bien des smartphones, que des objets que des équipements terminaux. Ces recherches devraient pouvoir déboucher sur des algorithmes qui pourraient être repris par les équipementiers ou les opérateurs de télécommunications.
Publications attendues La première publication scientifique attendue concerne un article de synthèse qui pourrait être soumis dans une revue comme IEEE Survey & Tutorial. Ce premier article devrait être suivi par un deuxième article scientifique qui sera soumis dans un congrès international tel que GlobeCom 2020, Networking 2020 ou ICC 2020. Ensuite, un nouvel article devrait être soumis à une revue internationale résumant les travaux de la thèse. Les principaux congrès pour la diffusion des recherches réalisées dans la thèse sont les congrès IEEE, IFIP et ACM et également les revues de l'IEEE, ACM, Elsevier et d'autres éditeurs scientifiques
Calendrier d'activités La thèse devrait être défendue vers septembre 2021.
 Mentions légales
Carte du site |