JEANNEAU Denis

Doctorant
Équipe : DELYS
Date d'arrivée : 01/10/2015
Localisation : Campus Pierre et Marie Curie
    Sorbonne Université - LIP6
    Boîte courrier 169
    Couloir 26-00, Étage 2, Bureau 225
    4 place Jussieu
    75252 PARIS CEDEX 05
Tel: 01 44 27 87 67, Denis.Jeanneau (at) nulllip6.fr
https://pages.lip6.fr/Denis.Jeanneau
Direction de recherche : Pierre SENS
Co-encadrement : ARANTES Luciana

Problèmes d'accord et détecteurs de défaillances dans les réseaux dynamiques

Traditionnellement, la recherche dans le domaine des systèmes distribués se concentre sur des systèmes dont la liste des processus est statique et le graphe de communication est connexe ou complet. Mais pour modéliser des réseaux modernes tels que les réseaux sans fil ou pair-à-pair, il est nécessaire de s'intéresser à une autre catégorie de systèmes distribués. Les systèmes dynamiques sont des systèmes distribués dans lesquels (1) les processus peuvent rejoindre ou quitter le système en cours d'exécution, et (2) le graphe de communication évolue au fil du temps.
Les problèmes d'accord tels que le consensus sont au coeur de l'algorithmique distribuée. Dans le problème du consensus, tous les processus corrects du système doivent décider une même valeur. Le problème du k-accord est une généralisation du consensus dans lequel les processus peuvent décider jusqu'à k valeurs différentes. Ces problèmes ont fait l'objet de nombreux articles dans le cadre des systèmes distribués statiques, mais restent peu étudiés dans les systèmes dynamiques. Les solutions existantes s'appuient sur des hypothèses fortes en termes de synchronie du système ou limitent le nombre de processus fautifs. Nous choisissons de plutôt nous appuyer sur des détecteurs de défaillances.
Les détecteurs de défaillance sont une abstraction proposée pour contourner l'impossibilité de résoudre le consensus dans les systèmes distribués asynchrones sujets aux pannes franches. Un détecteur de défaillance est un oracle local qui fournit aux processus des informations non fiables sur les pannes dans le système. Mais un détecteur de défaillance qui est suffisant pour résoudre un problème donné dans un système statique n'est pas nécessairement suffisant pour résoudre le même problème dans un système dynamique. Par conséquent, il est nécessaire de redéfinir les détecteurs existants et de proposer de nouveaux algorithmes adaptés aux systèmes dynamiques.

Publications 2015-2017

 Mentions légales
Carte du site |