RABIA Tarek

Docteur
Équipe : Phare
Date de départ : 30/01/2018
Direction de recherche : Guy PUJOLLE

Virtualisation des Fonctions d'un Cloud Radio Access Network (C-RAN)

La nouvelle génération de réseaux mobiles (5G) devrait faire face, durant les cinq prochaines années, à une importante croissance du volume de données, échangé entre plusieurs milliards d’objets et d’applications connectés. En outre, l’émergence de nouvelles technologies, telles que Internet of Things (IoT), conduite autonome et réalité augmentée, impose de plus fortes contraintes de performance et de qualité de service (QoS). Répondre aux besoins cités, tout en réduisant les dépenses d’investissement et d’exploitation (CAPEX/OPEX), sont les objectifs poursuivis par les opérateurs télécom, qui ont défini une nouvelle architecture d’accès radio, appelée Cloud Radio Access Network (C-RAN). Le principe du C-RAN est de centraliser, au sein d’un pool, les parties de traitement, BaseBand Unit (BBU), d’un RAN traditionnel. Les BBU sont alors dissociées de la station de base et de la partie radio, Remote Radio Unit (RRU). Ces deux parties restent néanmoins connectées à travers un réseau intermédiaire appelé Fronthaul (FH). Dans cette thèse, nous allons concevoir une nouvelle architecture C-RAN partiellement centralisée qui intègrera une plateforme de virtualisation basée sur un environnement Xen, nommée « Metamorphic Network » (MNet). A travers cette architecture, nous viserons à :
  1. Mettre en place un pool, dans lequel des ressources physiques (processeurs, mémoire, ports réseaux, etc.) seront partagées entre des BBU virtualisées et d’autres applications ;
  2. Établir un réseau FH ouvert aux fournisseurs de services et aux tierces parties, facilitant ainsi le déploiement des services au plus près des utilisateurs, pour une meilleure qualité d’expérience ;
  3. Exploiter, à travers le FH, les infrastructures Ethernet existantes pour réduire les CAPEX/OPEX ;
  4. Et enfin, atteindre les performances réseau préconisées pour la 5G.
Dans la première contribution, nous allons définir une nouvelle architecture Xen pour la plateforme MNet, intégrant le framework de packet processing, OpenDataPlane (ODP), au sein d’un domaine Xen privilégié, nommé «Driver Domain». Notre objectif, à travers cette architecture, est d’accélérer le traitement des paquets de données transitant par MNet, en évitant la surutilisation, par ODP, des cœurs du processeur physique (CPU) de la plateforme. Pour cela, des cœurs CPU virtuels (vCPU) seront alloués dans le Driver Domain pour être exploités durant le traitement des paquets par ODP. Cette nouvelle plateforme MNet servira de base pour notre architecture C-RAN. Dans la seconde contribution, nous allons implémenter, au sein du FH, deux solutions réseau. La première solution, consistera à déployer le réseau de couche 2, Transparent Interconnection of Lots of Links (TRILL), pour connecter les différents éléments de notre architecture C-RAN. La seconde solution, consistera à déployer un réseau Software Defined Network (SDN), géré par le contrôleur distribué ONOS, qui sera virtualisé dans le pool BBU. Une comparaison des performances réseau sera réalisée entre ces deux solutions.
Soutenance : 29/01/2018 - 14h30 - Salle 405 (4ème étage) tour 24-25 du Laboratoire d'Informatique de Paris (LIP6), Campus Pierre et Marie Curie, Sorbonne Université
Membres du jury :
Rami LANGAR, Professeur, Université Paris-Est Marne-la-Vallée [Rapporteur]
Nadjib ACHIR, Maître de Conférence, HDR, Université Paris 13 [Rapporteur]
Noëmie SIMONI, Professeur, Ecole supérieure de Télécom ParisTech
Prosper CHEMOUIL, Directeur de recherche, Orange Labs
Stefano SECCI, Maître de conférence, HDR, Sorbonne Université
Mathieu BOUET, Docteur, HDR, Thalès
Guy PUJOLLE, Professeur, Sorbonne Université
Othmen BRAHAM Docteur, Virtuor

Publications 2016-2018

 Mentions légales
Carte du site |