BEDIER Mohammed

Docteur
Équipe : CIAN
Localisation : Campus Pierre et Marie Curie
    Sorbonne Université - LIP6
    Boîte courrier 169
    Couloir 24-25, Étage 5, Bureau 505
    4 place Jussieu
    75252 PARIS CEDEX 05
Tel: 01 44 27 62 19, Mohammed.Bedier (at) nulllip6.fr
Direction de recherche : Dimitri GALAYKO

Circuits d’interface intégrés sur silicium pour une gestion optimale de la puissance dans les récupérateurs d’énergie vibratoire à transduction capacitive

Les vibrations ambiantes représentent une source potentielle d’énergie pour alimentation des capteurs sans fil autonomes. La transduction électrostatique est une des techniques utilisées pour la conversion de l’énergie des vibrations en électricité. De nombreuses réalisations des transducteurs et leurs circuits de conditionnement ont déjà été présentées dans la littérature. Pour transmettre l’énergie convertie vers une charge utile (par exemple, une batterie), des interfaces spécifiques doivent être conçues. Ce dernier sujet a été peu abordé dans la littérature.
Ce travail étudie une interface avec la charge dans un dispositif de récupération d’énergie vibratoire. L’architecture proposée au cours de cette étude est particulièrement adaptée aux circuits de conditionnement de type pompe de charge, qui fonctionne selon un cycle charge-tension rectangulaire. L’interface proposée accomplit deux tâches. Premièrement, il permet de transférer l’énergie électrique du circuit de conditionnement vers une charge tout en abaissant la tension d’une manière adiabatique, c.a.d., en minimisant les dissipations. Deuxièmement, il permet de réguler le débit d’extraction d’énergie du circuit de conditionnement en ajustant dynamiquement la puissance de ce transfert. Cela est réalisé avec un circuit intégrée en technologie 0.35um AMS CMOS haute tension dont l’architecture est inspirée d’un convertisseur DC-DC de type Buck fonctionnant en régime discontinu. La consommation de l’interface est minimisée grâce à l’utilisation du régime sous le seuil des transistors MOS pour pratiquement tous les blocs, grâce à une alimentation réduite à 1.1 Volt. L’interface consomme en dessous de 100 nanoWatts, et est capable de gérer des sources d’énergie à puissance en dessous de 1 microWatt.
Soutenance : 20/12/2017 - 14h - Site Jussieu 25-26/105
Membres du jury :
M. Robert Sobot, ENSEA laboratoire ETIS - Professeur des universités [Rapporteur]
M. Mickael Lallart, INSA de Lyon laboratoire LGEF - Maître de conférences HDR [Rapporteur]
M. Elie Lefeuvre, Univ. Paris-Sud laboratoire C2N - Professeur des universités
M. Zhuoxiang Ren, UPMC-Sorbonne Labroatoire L2E - Professeur des universités
Philippe Basset, ESIEE Paris laboratoire ESYCOM, Maître de conférences HDR
M. Dimitri Galayko, Laboratoire d'Informatique de Paris 6, Un iversité Pierre et Marie Curie

Publications 2016-2017

 Mentions légales
Carte du site |