PHE-NEAU Tiphaine

Docteur
Équipe : NPA
Date de départ : 31/01/2014
Direction de recherche : Marcelo DIAS DE AMORIM

Propriétés et impact de la notion de voisinage dans les réseaux mobiles opportunistes

Notre décennie a connu une augmentation spectaculaire du taux d'équipement en appareils mobiles tels les smartphones, ordinateurs portables, tablettes multimedia ou consoles de jeux. Tous ces équipements nous accompagnent dans notre vie de tous les jours et surtout lors de nos trajets quotidiens. Afin de profiter de ces nouveaux vecteurs de diffusions, la communauté scientifique commença à définir de nouveaux types de réseaux de communications laissant de plus grands degrés de liberté aux communications. De nombreuses propriétés concernant les réseaux mobiles opportunistes (DTN) en général sont maintenant reconnues, mais les relations entre un noeud du réseau et celle de son voisinage proche ne semblent pas encore avoir été passées au crible. Dans cette thèse, nous tentons de montrer à quel point considérer les noeuds à proximité mais pas forcément en contact peut nous aider à améliorer les performances des DTN.
En identifiant et analysant le paradoxe binaire dans les DTN, nous montrons que les caractérisations actuelles basées sur la notion binaire de contact/intercontact ne sont pas suffisantes pour bénéficier de toutes les possibilités de transmission dans les DTN. Dans un réseau DTN, deux noeuds peuvent ne pas être en contact direct mais être tout de même lié par un chemin de longueur 2 ainsi, ils seraient tout de même proche. Cependant la vision binaire actuelle ne permet pas de garder cette information. Afin de mieux comprendre cette notion de proximité dans les DTN, nous proposons une définition formelle du voisinage pour les réseaux opportunistes nommée le "k-vicinity". Nous étudions les caractérisations temporelles du k-vicinity dans différents jeux de données et montrons que cette nouvelle caractérisation est liée à la précédente.
Ensuite, nous nous sommes concentré sur l'organisation interne du k-vicinity afin de comprendre les mouvements de voisinage qui y règnent. Nous avons créé le Vicinity Motion qui est un analyseur permettant d'obtenir automatiquement un modèle markovien du k-vicinity à partir de n'importe quelle trace de contact. Nous avons pu extraire trois mouvements principaux dans les k-vicinity: la naissance, la mort et les mouvements séquentiels. Grâce aux valeurs obtenues avec le Vicinity Motion, nous avons pu créer un générateur synthétique de mouvements de proximité nommé TiGeR.
Enfin, nous nous sommes posé la question de la prévisibilité des distances entre deux noeuds situé dans le k-vicinity. En utilisant le savoir emmagasiné dans le Vicinity Motion et ses probabilités de transition, nous avons mis au point une heuristique permettant de prédire les futures distances entre deux noeuds. La particularité de notre heuristique est qu'elle fournit deux distances possibles pour les prochains intervalles considérés et que cette méthode peut s'étendre au n-ième intervalle suivant.
Soutenance : 23/01/2014 - 14h00 - Site Jussieu 25-26/105
Membres du jury :
André-Luc BEYLOT, IRIT/ENSEEIHT [Rapporteur]
Emmanuel LOCHIN, ISAE [Rapporteur]
Aline CARNEIRO VIANA, INRIA
Vania CONAN, Thales Communications & Security
Anne FLADENMULLER, UPMC Sorbonne Universités
Vincent GAUTHIER, Telecom Sud Paris
Marcelo DIAS DE AMORIM, CNRS & UPMC Sorbonne Universités

Publications 2011-2014

 Mentions légales
Carte du site |