Séminaire ALMASTYRSS

A Random Zoo: Sloth, Unicorn, and TRX


15/12/2015
Intervenant(s) : Benjamin Wesolowski (EPFL)
De nombreuses applications requièrent la génération de nombres aléatoires publiques et fiables, que personne ne puisse volontairement biaiser à l'avantage ou au désavantage de qui que ce soit, et tels que chaque personne affectée puisse être assurée que toute tricherie est impossible. Les premiers exemples venant à l'esprit sont les lotteries nationales ou les tirages au sort lors de compétitions sportives, mais l'aléa joue aussi un rôle dans des systèmes de gouvernance (la démocratie athénienne, ou des modèles contemporains impliquant des tirages au sort) et dans des environnements plus techniques, comme le choix de standards cryptographiques (comme les courbes elliptiques, dans un contexte où certains ont émis des suspicions concernant des choix de standards gouvernementaux), les votes électroniques, ou la construction d'un phare aléatoire (randomness beacon) vérifiable.
Les méthodes basées sur les machines de loterie ou sur des données imprévisibles comme les taches solaires, la météo, ou les données financières, sont loin d'assurer un niveau de sécurité cryptographique. Nous montrons comment des nombres aléatoires publiques, fiables, et vérifiables (unicorn, pour uncontestable random number) peuvent être générés en utilisant une fonction de hashage difficile à évaluer, mais dont le résultat, une fois connu, est facile à vérifier (sloth, pour slow-timed hash). Comme application, un service générant des courbes elliptiques fiables et vérifiables est décrit (trx, pour trustworthy random elliptic curve service).
Cecile.Pierrot (at) nulllip6.fr
 Mentions légales
Carte du site |