Séminaire SMARSS

Consensus dans les systèmes collaboratifs de partage de contenus


07/04/2008
Intervenant(s) : Mohamed Bouklit (Laboratoire EASY, France Télécom RD, Lannion)
Le Web est devenu aujourd'hui le théâtre d'activités coopératives à grande échelle conduite par des communautés de pratiques comme Wikipédia, les blogueurs, les joueurs en réseaux ou les systèmes collaboratifs de partage de contenus (social resource sharing systems). Nous nous sommes plus particulièrement intéressés aux systèmes collaboratifs de partage de contenus qui utilisent une représentation de connaissance extrêmement légère appelée folksonomie. Le mot folksonomie est une contraction des mots anglais folk (les gens) et taxonomy (taxonomie) introduit en 2004 par Thomas Vander Wal qui désigne littéralement des structures conceptuelles créées par les gens. Les systèmes collaboratifs de partage de contenus comme Flickr, YouTube ou del.icio.us ont acquis un nombre important d'utilisateurs ces dernières années. Leurs utilisateurs décrivent et organisent une ressource (photos, videos ou pages web) avec leur propre vocabulaire et affectent à chaque ressource un ou plusieurs mots-clefs appelés tags. La folksonomie est donc érigée au moyen des tags affectés. Thomas Vander Val la décrit comme une classification collaborative ascendante (bottom-up social classification).
Une des questions posée par les chercheurs en sociologie des usages est de savoir si un schéma de catégorisation émerge au niveau global dans la folksonomie, même si les utilisateurs ne partagent pas un même vocabulaire centralisé. Pour répondre au besoins des sociologues, nous avons conçu un algorithme de clustering des folksonomies pour vérifier s'il apparaît un consensus ou des conflits dans l'utilisation des tags parmi les clusters de tags. Nos premières experimentations sur Flickr confirment l'hypothèse des sociologues.
Plus d'informations ici
thomas.genin (at) nulllip6.fr
 Mentions légales
Carte du site |