LIP6 CNRS Sorbonne Université Tremplin Carnot Interfaces
Direct Link LIP6 » Actualité » Doctorants

CHUQUIMIA CAMACHO Orlando Luis

Photo Docteur
Équipe : SYEL
Localisation : Campus Pierre et Marie Curie
    Sorbonne Université - LIP6
    Boîte courrier 169
    Couloir 24-25, Étage 5, Bureau 513
    4 place Jussieu
    75252 PARIS CEDEX 05
Tel: 01 44 27 75 07, Orlando.Chuquimia (at) nulllip6.fr
Direction de recherche : Bertrand GRANADO, Xavier DRAY
Co-encadrement : PINNA Andrea

Smart Vision Chip pour l'exploration de colon

Le Cancer Colorectal (Colorectal Cancer (CRC)) est le second cancer le plus mortel avec un taux de décès de 47% (880 792 décès en 2018). 96% des cancers colorectaux débutent par l’apparition d’une tumeur (un polype) dans la paroi intestinale du côlon.
Le CRC est un cancer qui se traite bien, avec des rémissions dans 90% des cas à condition qu’il soit détecté tôt. C’est un vrai problème de santé publique où il est nécessaire de mettre en œuvre des politiques de dépistage précoce afin de réduire la mortalité de ce cancer.
La Capsule Endoscopique (CE), a été inventé par Paul Swain en 1990. Il s’agit d’une pilule intégrant une caméra et un système de radio communication que le patient avale. Pendant cette procédure, la capsule transmet les images du tube digestif vers un boîtier externe via une communication radio-fréquence. Une fois toutes les images transmisent, un gastroentérologue les télécharge pour réaliser une analyse visuelle et détecter les anomalies et les tumeurs. À l’aide de ce dispositif les médecins peuvent détecter des polypes, d’au moins 5 mm, avec une sensibilité et une spécificité respectivement de 68,8% et de 81,3%. Cette CE présente quelques limitations et faiblesses liées à la résolution spatiale et temporelle des images, à son autonomie énergétique et au nombre d’images transmises à analyser par le gastroentérologue.
Nous avons étudié la conception d’un système embarqué contenant une chaine de traitement capable de détecter des polypes et intégrée dans une capsule, créant un nouveau dispositif médical : une capsule endoscopique intelligente. Pour réaliser ce dispositif, nous avons pris en compte toutes les contraintes non fonctionnelles liées à l’intégration dans une capsule endoscopique. Ce dispositif doit être un nouvel outil de dépistage précoce des lésions précancéreuses colorectales : les polypes. La première partie de ces travaux de thèse est dédiée au développement d’une chaîne de traitement pour la détection automatique des polypes pouvant être intégrée dans une capsule. La deuxième partie de ces travaux est dédiée à la conception d’un système embarqué intégrable dans la capsule et contenant la partie la plus critique de notre chaîne : la transformée de Hough Les résultats obtenus dans cette thèse sont à l’état de l’art et contribuent au développement de la nouvelle génération de capsule endoscopique. Ils font preuve de la capacité de calcul qu’il est possible d’intégrer efficacement dans un environment très contraint (temps, surface et énergie).
Soutenance : 22/11/2019 - 10h - Campus Jussieu 55-65/211
Membres du jury :
FRESSE Virginie (Université de Saint-Etienne) [Rapporteur]
BOUTILLON Emmanuel (Université de Bretagne Sud) [Rapporteur]
ROMAIN Olivier (Université de Cergy-Pontoise)
BOL David (Université Catholique de Louvain)
VITRANI Marie Aude (Sorbonne Université)
GRANADO Bertrand (Sorbonne Université)
DRAY Xavier (Sorbonne Université)
PINNA Andrea (Sorbonne Université)

Publications 2017-2020

 Mentions légales
Carte du site |