LIP6 CNRS Sorbonne Université
Direct Link LIP6 » Actualité » Doctorants

SAMMARCO Matteo

Docteur
Équipe : NPA
Date de départ : 31/08/2014

Direction de recherche : Marcelo DIAS DE AMORIM

Dissémination multi-contenus opportuniste : Monitorage passif et adaptation aux conditions du réseau

La pénétration du marché des appareils mobiles, leurs fonctions, ainsi que la multiplicité des applications disponibles ont connu une croissance impressionnante ces dernières années. Par conséquent, les smartphones, les tablettes et les ordinateurs portables sont devenus à la fois producteurs et consommateurs de contenus générés par les utilisateurs. Ces appareils mobiles motivent également de nouveaux paradigmes de communication tels que la possibilité d'établir, de manière opportuniste, des liens directs de dispositif à dispositif lorsque deux nœuds mobiles entrent dans la portée sans fil de l'autre.
Les communications opportunistes permettent une couverture étendue dans les endroits où il n'existe aucune infrastructure réseau disponible et des stratégies de délestage de données pour aider les opérateurs à soulager la charge de leurs infrastructures.
Dans cette thèse, nous considérons le cas de la diffusion opportuniste de plusieurs grands contenus d'un point de vue expérimental. Cela implique de revisiter, entre autres, l'hypothèse selon laquelle les contacts entre nœuds mobiles ont une capacité suffisante pour transférer n'importe quelle quantité de données.
Dans la première partie de cette thèse, nous commençons par implémenter EPICS dans des terminaux Android. EPICS est un protocole réseau spécialement conçu pour l'échange opportuniste de grands contenus. Nous procédons à une évaluation de ses performances dans de nombreux scénarios. Bien que les résultats aient révélé de bonnes performances pour quelques contenus, le système montre des limitations lors du passage à l'échelle. Malheureusement, les logs de la couche applicative, enregistrés lors de l'expériences, ne sont pas suffisants pour comprendre ces résultats inattendus. Nous proposons alors de s'appuyer sur la surveillance passive du trafic et sur l'analyse des traces sans fil pour déterminer les limites et les possibilités d'amélioration. Cette méthodologie nous suggère de mieux exploiter la dynamique de la topologie du réseau par DAD, un nouveau protocole réseau pour la diffusion de contenus, qui envoie une rafale de paquets de données de façon adaptative au lieu de la stratégie d'EPICS de transmission par fragments. Nous comparons les deux protocoles expérimentalement et, à l'aide des traces de contacts, soit réelles, soit synthétiques, nous obtenons des gains importants avec cette nouvelle approche.
La surveillance passive est une partie essentielle de notre travail et nous avons décidé d'approfondir la question du passage à l'échelle d'un tel système. La deuxième partie de cette thèse traite donc de la façon d'aborder le problème du passage à l'échelle des systèmes de surveillance de réseau local sans fil existants. Cela nous permet de procéder à une mesure expérimentale plus étendue. Nous proposons deux approches originales. Avec la première, basée sur la similarité des traces et des algorithmes de détection de communautés, nous sommes en mesure de déterminer le nombre de moniteurs nécessaires dans une zone géographique cible et leur placement. D'autre part, compte tenu d'une flotte de moniteurs, le même procédé peut être utilisé pour étendre la zone sous surveillance. La deuxième approche est basée sur des mesures collaboratives. Dans ce cas, nous considérons le risque de mesures biaisées en raison d'attaques d'utilisateurs malveillants qui peuvent générer des traces fallacieuses. Nous proposons ensuite une méthode pour détecter ces comportements malveillants en utilisant l'analyse de graphes basée sur les traces recueillies.

Soutenance : 28/05/2014 - 14h - Site Jussieu 25-26/105

Membres du jury :

Andrzej Duda,Professeur Grenoble INP-Ensimag [Rapporteur]
Thierry Delot, Professeur Université de Valenciennes [Rapporteur]
Olivier Marcé, Ingénieur de Recherche Alcatel-Lucent Bell Labs
Luigi Iannone, Maître de Conférence Télécom ParisTech
Giovanni Pau, Professeur UPMC Sorbonne Universités
Marcelo Dias de Amorim, Directeur de Recherche CNRS

Publications 2012-2019

 Mentions légales
Carte du site |